© 2019 by Jean-louis Loeb-Picard

Jean - Louis  Loeb - Picard

45 ans d'expérience immobilière

Jean-Louis Loeb-Picard : 45 ans d’expérience immobilière

1974 - Fondation par Jean-Louis LOEB-PICARD, de ses premières sociétés immobilières :

 

 

C’est à l’âge de 24 ans, en 1974, et alors qu’il était encore étudiant en doctorat de droit à La Sorbonne, que Jean-Louis LOEB-PICARD a acquis son premier petit immeuble (composé de 10 appartements), dans l’Est parisien. La totalité du prix d'achat se trouvait être financé par une filiale la banque « Société Générale ».

 

A la suite de quoi, c’est un simple courtage, portant sur un des plus prestigieux immeubles des Champs-Elysées à Paris, réalisé par hasard et alors que Jean-Louis LOEB-PICARD était toujours étudiant en droit, qui lui procura assez de fonds personnels pour acquérir successivement, à la fin des années 1970, une série de très beaux hôtels particuliers à usage de bureaux, dans le quartier du faubourg Saint-Honoré, Paris 8e.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il s’agissait, en général, de monuments historiques, du XVIIIe ou du XIXe siècle, occupés par les sièges sociaux d’importantes sociétés souhaitant emménager dans des bâtiments jugés plus rationnels.

 

Ces hôtels particuliers furent revendus avec des marges satisfaisantes à des investisseurs institutionnels : parfois les droits immobiliers étaient immédiatement revendus, parfois l’immeuble était restauré par Jean-Louis LOEB-PICARD, loué à des sociétés commerciales puis revendu par ce dernier, après quelques années de possession.

 

Jean-Louis LOEB-PICARD a , aussi, mené des opérations d’ingénierie financière, consistant à prendre des participations dans des sociétés industrielles en perte de vitesse et d’en vendre les actifs immobiliers (notamment d’important immeuble de bureaux situés dans le quartier des Champs-Elysées) à des investisseurs institutionnels.

 

Cependant, peu de temps après cette période d’achats suivis de reventes plus ou moins rapides, Jean-Louis LOEB-PICARD compris qu’au regard de la hausse quasi-continue des valeurs immobilières, il aurait alors mieux valu conserver ces immeubles en patrimoine.

 

C’est la raison pour laquelle, depuis cette époque, l’essentiel de l’activité de Jean-Louis LOEB-PICARD réside en la conservation en patrimoine d’importants immeubles modernes, construits ou reconstruits par ses soins.

 

En général, ces immeubles développent, chacun, plusieurs dizaines de milliers de mètres carrés et sont loués par Jean-Louis LOEB-PICARD à d’excellents locataires, notamment à l’État français ou à des sociétés du CAC 40, moyennant des loyers relativement faibles. Ces loyers modérés, accordés à des locataires de premier ordre en contrepartie de très longs baux de durée irréductible, assurent le service de la dette bancaire.

 

Au terme d’environ un quart de siècle de possession et aux fins d’acquérir de nouveaux immeubles, ces immeubles sont parfois revendus, les valeurs de revente représentant, en général, sept à dix fois le prix de revient.

 

Quelque chiffres - en 45 ans, ce sont :

 

  • Un demi-million de mètres carrés qui ont été construits, restructurés, loués, cédés en bloc ou en copropriété et souvent conservés en patrimoine par Jean-Louis LOEB-PICARD.

  • La taille moyenne développée par chacun des immeubles construits est de l’ordre de 25.000 mètres carrés (200 à 300 parkings inclus).

  • La valeur moyenne de chacun de ces immeubles  est de l’ordre de cent millions d’euros.

 

Types d’immeubles construits ou restructurés par Jean-Louis LOEB-PICARD depuis 1974 :

 

1 - Immeubles à vocation spécifique, dédiés aux Services Publics (Ministère des Finances, Ministère de l’Intérieur,

Ministère de l’Éducation Nationale, etc...), ou semi-public.

 

Par exemple :

 

  • Immeuble dédié à la Préfecture de Paris, aux fins de régulation informatique de la circulation automobile parisienne.

  • Immeubles dédiés aux Universités, comportant des amphithéâtres et répondant aux normes spécifiques liées à la réception des étudiants et du public.

  • Immeubles destinés aux Logements-Étudiants.

  • Immeuble dédié à la Restauration Universitaire (CROUS).

  • Immeuble dédié à la communication comportant de vastes locaux protégés abritant des serveurs informatiques (SMS, téléphonie mobile), etc…

  • Immeuble dédié à La Poste (archivage, tri, distribution de courrier) etc.

  • Immeubles sécurisés et/ou classés secret-défense, dédiés aux activités militaires de l’Etat.

 

2 - Immeubles dédiés à des usages de bureaux et dont les locataires sont par exemple : Caisse de Dépôts et de Consignation, France-Telecom, Generali, Dexia, Alcatel, Thalis, Lufthansa, Lyonnaise des Eaux, Allianz, Thales, AFP, Havas, Europe-Assistance, ITT, SPIE, Phénix-Helvétia, Soprema, Colas, etc

 

3 - Centre commerciaux dédiés aux plus grandes enseignes commerciales, telles que : Fnac, Habitat, Orange, L’Oréal, Etam, etc…

 

4 - Immeubles résultants de la transformation d’immeubles de bureaux obsolètes en logements, notamment en Logements-Étudiants.